ÉCARLATES

écarlates

« L’oiseau volait devant nous à hauteur d’homme,
maîtrisant son envergure, comme s’il saisissait
notre regard,
et nous le suivîmes, volant à notre tour,
dans une embrasure du ciel ouverte soudain
par un cri présent, rauque et rouge.

Les montagnes, les lacs, les arbres,
hiers et lendemains mêlés, lavaient
de bleu et de vert l’horizon qui saignait. »

>>> SITE DES EDITIONS « SANG D’ENCRE »