LA CONFUSION DES BRANCHES

CB1

CB2

« Les nuages migrent. Jusqu’au couchant,

où ils s’entassent, chacun délavant l’autre,

chacun trouvant sa place dans le noir qui vient.

Nos corps finiront, rapidement dissous

dans la terre qui s’abreuve,nos corps-mémoires

perdront l’enfant intérieur qui nous colorait. »

CB3

CB4

CB5