LE LIVRE DE L’ARBRE

« Tu mets tes mains
sur les nervures du tronc,
on dirait des veines,
et tu lis le braille. »