PARTIS LOIN

2

« Dans le champ le vent battait les draps

sur le fil d’étendage. On aurait dit

un mur gonflé de forces énormes,

une paroi ouverte sur de possibles désirs. »

1