PRESQUE RIEN DU CRI

« Le corps vivant le conflit du mouvement
et de la matière on dirait un cri gravé
mais qu’on entendrait toujours »